Catégories
Nouvelles

Les différences entre UST sur Terra et DUSD sur DeFiChain

Après les récentes turbulences autour de l’écosystème Luna, nous aimerions examiner de plus près ce qui s’y est passé et expliquer les différences entre l’écosystème DeFiChain et son approche différente en ce qui concerne l’utilité du stablecoin DUSD de DeFiChain.

Ce qui est arrivé à l’écosystème Luna

Au cours des deux derniers jours, Luna, l’une des principales blockchains EVM, a connu une forte baisse du prix de $LUNA. En conséquence, son stablecoin indexé de manière algorithmique appelé $UST a perdu sa parité avec le dollar américain Jetons rapidement un coup d’œil à ce qui s’est passé :

$UST stabilise son ancrage en permettant à quiconque d’échanger 1 $UST contre 1 $ de LUNA ou 1 $LUNA contre sa valeur équivalente en $UST. Pour inciter les arbitragistes, $UST doit posséder une véritable utilité. La principale utilité de l’écosystème Luna est dérivée du protocole Anchor, qui garantit un rendement de 19,5 % et est actuellement responsable de plus de 50 % de l’approvisionnement en circulation de $UST. Cependant, la domination d’Anchor sur $UST est également un problème, car il a perdu plus de la moitié de sa TVL totale cette semaine. Si $UST quitte Anchor et est échangé contre d’autres actifs, cela crée une pression de vente sur $UST.

Malheureusement, c’est un problème majeur pour $LUNA, car chaque fois que $UST est minté, la valeur équivalente en dollars de $LUNA est brûlée. C’est très bien pour $LUNA car cela réduit l’offre totale. Mais cela fonctionne aussi dans l’autre sens : chaque fois que l’offre de $ UST diminue, $ LUNA est minté. Si plus de $LUNA sont mintés, cela augmente l’offre totale, ce qui entraîne l’entrée de plus de tokens sur le marché et fait baisser le prix de $LUNA. C’est exactement ainsi que la spirale de la mort a commencé au cours des dernières 24 heures et a déclenché toute une cascade d’événements, y compris le FUD et la panique des gens.

Pourquoi DUSD et l’écosystème DeFiChain fonctionnent différemment

L’écosystème DeFiChain et ici en particulier $DUSD a par conception des applications utilitaires beaucoup plus larges, et donc une valeur réelle. Mais avant de nous lancer là-dedans, nous devrions examiner comment la valeur est créée –– la valeur est une fonction de trois variables : valeur = « utilité » x « rareté » x « nombre de personnes qui l’utilisent » .

Donc quand l’utilité baisse, la valeur baisse. Nous avons déjà appris que $UST n’avait qu’une seule utilité – sa promesse de vous rapporter 19,5% de TAEG. DUSD sur DeFiChain, en revanche, a trois utilités distinctes :

  • Le premier est similaire à l’écosystème Luna et s’articule autour de la possibilité de générer des TAEG.
  • Le deuxième cas d’utilisation est que tous les dTokens sont échangés contre DUSD et
  • La troisième application est que le DUSD peut être utilisé comme garantie pour la création de vaults.

En ce qui concerne la rareté, il existe également une distinction claire entre la $LUNA et l’écosystème DeFiChain. Il n’y a tout simplement aucun moyen de créer DFI avec DUSD. Il s’agit d’une caractéristique de conception qui a été implémentée exprès, empêchant un scénario hypothétique où le stablecoin fait baisser le prix de $DFI. Même à une époque où les dTokens ont diminué de pourcentages élevés, le mécanisme DUSD inhérent réduit l’offre de DUSD et augmente la rareté.

Résumé

Nos ingénieurs ont accordé et accordent la plus haute importance à la conception d’un système réfléchi, basé sur des principes solides de la théorie des jeux. Ainsi, la communauté DeFiChain au sens large ne devrait pas s’inquiéter d’événements similaires survenus dans l’écosystème Luna. De par sa conception, le système DeFiChain est suffisamment résistant pour résister à des événements similaires. Si vous avez des questions, n’hésitez pas à les poser sur nos réseaux sociaux, en premier lieu Twitter.

Catégories
Nouvelles

Cake DeFi en Allemagne – État actuel des enquêtes BaFin

Selon le communiqué de presse officiel, la BaFin (Autorité fédérale de surveillance des marchés financiers, conformément à l’AMF française) enquête depuis le 7 janvier 2022  conformément à l’article 37 (4) de la loi bancaire allemande (KWG) contre Cake Pte, basée à Singapour. Ltd. La raison en est qu’en vertu de la législation allemande, elle ne dispose pas d’une licence pour exercer des activités bancaires ou fournir des services financiers. BaFin suppose que Cake DeFi effectue des transactions bancaires non autorisées en Allemagne sur le site www.cakedefi.com, pour lesquelles une licence est requise en Allemagne. À l’exception d’un message d’avertissement pour les utilisateurs, aucune restriction de grande envergure n’est apparue à ce stade. Les services de lending et liquidity mining peuvent être utilisés comme avant. Cependant, depuis le 14/04 il n’y a plus de récompenses de parrainage pour les utilisateurs allemands en 2022. Une “interdiction” de Cake DeFi aurait probablement des conséquences considérables pour l’écosystème DeFiChain, car Cake DeFi est une passerelle centrale vers DeFiChain pour de nombreux utilisateurs.

Meldung zur BaFin-Ermittlung gegen CakeDeFi
Rapport sur l’enquête de BaFin sur Cake Pte. Ltd

Comment réagit Cake DeFi ?

En première réaction, le PDG et fondateur Dr. Julian Hosp une courte déclaration sur Youtube et un autre long flux en direct pour préciser que tous les services sont disponibles comme d’habitude et qu’il n’y a aucun risque pour les investissements. De plus, la langue allemande a été supprimée du site Web le 9 février 2022, comme ce fut le cas avec Binance, Crypto.com ou Kraken, par exemple, et une référence a été faite au siège de l’entreprise à Singapour via Twitter.

Il convient également de mentionner que Cake DeFi n’a pu se manifester au sujet de l’enquête qu’après l’annonce faite par la BaFin, car Cake DeFi n’avait pas reçu de communication officielle de la part de la BaFin au préalable. Au lieu de cela, Cake DeFi n’a reçu qu’un ticket d’assistance anonyme qui ne permettait pas de supposer directement une communication officielle de la part de la BaFin.

Message Twitter de Cake DeFi sur la communication de la BaFin

Dans l’étape suivante, Hosp a également annoncé dans une liste de diffusion le 7 mars 2022 que Cake DeFi est en train de demander une licence de cryptographie pour la zone UE. Cette licence est similaire à la loi sur les services de paiement déjà en vigueur à Singapour, qui permet de proposer des crypto-monnaies comme moyen de paiement. Les décrets européens actuels sur les marchés des actifs cryptographiques (MiCA), qui devraient entrer en vigueur à l’été 2024, permettront d’utiliser cette licence dans toute l’UE. De plus, Hosp prétend s’occuper de manière proactive d’une telle licence de cryptographie afin de continuer à offrir aux clients allemands et européens la sécurité et la transparence de la plate-forme.

Twitter-Meldung von CakeDeFi
Message Twitter de Cake DeFi sur l’enquête BaFin

Cake DeFi sera-t-il interdit en Allemagne ?

Personne ne peut anticiper les résultats exacts des tests, mais nous pouvons tirer des conclusions sur cette procédure à partir de procédures connues (cf. par exemple Binance & Kraken).

De mon point de vue personnel, il est plutôt peu probable que les enquêtes de la BaFin aient des conséquences de grande envergure. Les précédents existants (cf. Binance, Crypto.com) n’ont conduit qu’à des modifications de l’offre mais pas à une interdiction d’utilisation pour les utilisateurs allemands. J’aime aussi la communication proactive de l’équipe Cake DeFi autour de Julian Hosp. Les questions sur l’état de l’enquête sont (dans la mesure du possible) ouvertes et sous différents formats, par ex. sur Twitter Spaces, discuté de manière intensive. Même avec des questions provocantes, l’équipe Cake DeFi reste calme et communique clairement. En outre, la demande de licence de cryptographie pour l’UE doit être soulignée positivement. L’équipe signale ainsi qu’elle se rapproche de manière proactive des autorités de tutelle et des institutions étatiques. L’objectif est une communication et un soutien constructifs et non un comportement destructeur. Mais assez de mon évaluation

Comment réagit le marché ?

En tant qu’économiste de marché convaincu, vous savez que le marché libre évalue généralement très rapidement l’information et, en particulier, que les risques sont pris en compte dans la tarification. Après la publication du rapport BaFin, le prix du DFI a chuté de quelques points de pourcentage et a été coté à un minimum d’environ 2,44 USD ou environ 0,00006 BTC par DFI. Malgré le rapport, le prix a fortement augmenté dans les trois mois qui ont suivi. Le taux actuel (au 30 avril 2022) est d’environ 4,34 dollars américains ou d’environ 0,0011 BTC par IFD. À mon avis, c’est une autre indication que le marché et les investisseurs sont détendus à propos de l’examen de la BaFin. Quelle est votre opinion? Écrivez-nous dans les commentaires ou sur Telegram !

Catégories
Nouvelles

CFP & DFIPs – mars 2022

La session de votes CFP et DFIP de mars est ouverte

Masternodes, à vos consoles ! Une nouvelle fois, DeFiChain entre en session de vote sur les CFP et les DFIP. Nouveaux projets, améliorations de projets existants, correction des premiums sur les dTokens, sont au menu de la session de mars.

La décentralisation de DeFiChain se mesure sur plusieurs critères, dont celui de la gouvernance. A ce sujet, le processus, bien détaillé dans le livre rose, consiste à valider les décisions d’évolution du projet par le vote des masternodes. Tout le monde peut demander un financement de projet dans une CFP ou proposer une modification de la blockchain dans une DFIP. La présentation des CFP/DFIP est accessible sur le dépôt GitHub officiel. Les propositions sont généralement doublées d’un post Reddit pour ouvrir la discussion entre leur auteur et la communauté. La validation d’une CFP/DFIP se fait à la majorité absolue des votes exprimés, tout comme une certaine élection dont le premier tour est dans 3 semaines.

emmanuel macron defichain

Rappelons une chose à propose des DFIP : c’est en premier lieu un vote de confiance. Même si le oui l’emporte, cela ne représente pas une obligation d’implémentation pour les développeurs.

Pour la session de mars, 11 CFP et 2 DFIP ont été publiées. Commençons par ces dernières.

Une DFIP pour les contrôler tous

Et dans DeFiChain, les lier. Je parle des dTokens, ne vous emballez pas.

La DFIP présentée par Daniel Zirkel est issue d’une discussion initiée sur Reddit et lors du Twitter Space début mars, que vous pouvez réécouter ici (on n’arrête pas le progrès sur ce blog).

Elle propose de mettre en place un mécanisme dont l’objectif de réduire le premium des dTokens. C’est quoi le premium concrètement ? Il existe aujourd’hui un écart de prix sur les dTokens entre le DEX et les oracles de prix. Les oracles écoutent les sources externes de tarification (NASDAQ, etc.) et fixent le prix des dTokens à l’emprunt, tandis que le prix d’achat et de vente est fixé uniquement par l’offre et la demande sur le DEX. Le prix DEX a donc eu tendance à être majoré de 10 à 40% par rapport au prix oracle, un état de fait décrit comme un problème par certaines voix influentes de DeFiChain, dont Julian Hosp et Daniel Zirkel.

dtoken premium
Vue du premium des dTokens sur les deux derniers mois (source DeFiChain Analytics)

Il a donc été conclu au terme de ces discussions que la solution la plus adaptée serait de mettre en place un mécanisme de contrats Futures hebdomadaires sur les dTokens, ce qui doit contraindre la différence de prix entre le DEX et les oracles entre 5% (premium) et -5% (discount). DZ décrit le mécanisme de la façon suivante dans la DFIP :

  • Introduire des transactions Futures pour régler les prix des dTokens une fois par semaine (7*2880 blocs).
  • Etablir 2 contrats Futures différents – un pour le cas du premium et un pour le cas du discount.
  • La fourchette pour le règlement devrait être de +/-5%, ce qui permet d’anticiper le prochain prix en cas de marchés fermés (prix oracle constant).
  • Le Premium Future devrait être négocié 5% au-dessus du prix oracle (vous pouvez acheter des dTokens avec une commission de 5%.)
  • Le discount Future devrait se négocier 5% en dessous du prix oracle (vous pouvez vendre des dTokens avec une remise de 5%)
  • Les Futures seront une liaison faible entre le prix DEX et le prix oracle : entre les heures de règlement, des écarts supérieurs ou inférieurs sont possibles.
  • Introduction d’une commission d’échange supplémentaire de 0,1% pour chaque pool de dTokens pour brûler des dTokens. Ces frais devraient être appliqués dans les deux sens de l’échange.
  • Renforcer les dUSD en les comptant de la même manière que les 50% DFI obligatoires en séquestre avec un prix fixe de 0,99$.

Ce mécanisme ne semble donc pas être une régulation ferme des prix, mais il offre une fenêtre aux traders pour échanger à +/- 5% des prix oracles, ce qui pourrait s’avérer plus fonctionnel si les dTokens deviennent échangeable en inter-chaînes par exemple.

L’Ethereum s’invitera-t-il à la table des garanties ?

L’autre DFIP de cette session proposée par Kevin Söll propose d’ajouter le dETH parmi les tokens autorisés à être placés en séquestre. Il pourrait alors rejoindre DFI, dBTC, dUSDC, dUSDT et dUSD. Les avantages avancées dans la DFIP sont les suivants :

  • Extension des cas d’usage
  • Utilisation des récompenses du pool LM de l’ETH/DFI
  • Extension de la diversification de la garantie
  • Plus de récompenses potentielles grâce à une caution plus grande
  • Préparation à un éventuel “flippening” à l’avenir.
  • Possibilité de gagner des récompenses avec dETH sans avoir le risque d’impermanent loss

Il faut reconnaître qu’ETH est tellement populaire dans le monde crypto (elle reste solidement attachée à son siège de numéro 2) que lui conférer cette caractéristique, et donc lui donner une utilité supplémentaire pour générer des gains sur DeFiChain, semble naturel.

Et les CFP ?

Personnellement, je suis toujours un peu excité de découvrir les CFP. On trouve des choses parfois très originales, et cela peut donner naissance à des projets hors du commun. La société DFX est née d’une CFP par exemple.

Sur cette session, une CFP proposée par la société Azum propose d’encourager les sportifs en les rémunérant en DFI pour l’atteinte de leurs objectifs (thread Reddit ici). Sera-t-elle validée ? D’autres CFP concernent la création d’outils à destination des développeurs : l’API Rest pour obtenir l’historique des prix DEX du DFI, ou encore un package Python pour interagir avec l’API Ocean.

Enfin, notons une CFP visant à rémunérer de quelques DFI les auteurs d’articles sur le blog defichain-blog.com. A ce sujet, je démarre une collaboration avec ce blog ! Certains articles de defichain.fr (pas tous) seront partagés sur defichain-blog.com, et traduits dans plusieurs langues, ce qui permettra d’augmenter le lectorat. Si la CFP passe, il se pourrait que j’obtienne un ou deux cafés pour ma participation… et j’en serai très content ! Si vous aussi vous voulez me soutenir, pour les cafés, pour les frais d’hébergement, c’est par ici.

Au fait, qui peut voter ?

  • Les propriétaires de masternodes, à raison d’une voix par masternode,
  • Les détenteurs d’au moins 20 000 DFI sur CakeDefi,
  • Les stakers DFX, leur voix étant comptée au prorata de leur part du pool de staking, la majorité du pool formant alors la voie exprimée par DFX. Je fais partie de cette catégorie (malheureusement pas des deux autres… pour l’instant !)

Quand aurons-nous les résultats ?

Le vote sera clos le 28 mars 2022 à 23h59m59s UTC. Les résultats seront officiellement publiés le 30 mars 2022.

Catégories
Nouvelles

Quatre nouveaux tokens sur DeFiChain

A la conclusion du vote de la communauté le 2 mars 2022, quatres nouveaux tokens décentralisés vont être ajoutés sur DeFiChain. Les heureux élus sont les titres Facebook, Microsoft, Netflix, et l’indice Vanguard 500.

Un nouveau vote sur l’ajout de tokens sur DeFiChain a eu lieu. Après les actions Coinbase (COIN), NVIDIA (NVDA) et Amazon (AMZN), et l’ETF Emerging Markets (EEM) en janvier, c’est au tour des actions Facebook (FB), Microsoft (MSFT) et Netflix (NFLX) d’être ajoutées à DeFiChain, en plus de l’indice Vanguard 500 (VOO), portant ainsi à 23 le nombre de tokens proposés sur la blockchain. Ces tokens ont notamment devancé lors du vote des titres tels que Twitter, Nestlé ou Disney. 

FM3lax7WQAQYMZT.jpg
Résultat du vote public sur l’ajout de nouveaux tokens sur DeFiChain

L’arrivée de ces nouvelles valeurs sur le DEX a été effective dès le 3 mars. Les récompenses de liquidity mining vont démarrer à partir du 7 mars, à la découverte du bloc 1 685 500, pour être exact. Un nouveau schéma de récompenses sera alors mis en place.

FNAjECHXEAEwqNi.jpg
Répartition des récompenses de liquidity mining actuelles et futures après l’intégration des nouveaux tokens en mars 2022

Afin de prévenir d’éventuelles incompréhensions, précisons que les pourcentages affichés ne correspondent pas aux rendements (APR) des pools de liquidités dToken/dUSD. Il s’agit de la part de récompenses attribuée par les masternodes aux différents pools. Si 100 DFI sont attribuées aux pools, alors 4,5% de ces 100 DFI, soit 4,5 DFI, sont attribués au pool dUSD/dTSLA. Ces 4,5 DFI sont ensuite répartis entre tous les participants au pool dUSD/dTSLA au prorata de leur part de pool. Si je détiens 1% de ce pool, alors j’obtiendrai 0,045 DFI à la validation d’un bloc.

Ce nouvel ajout, s’il risque de faire baisser certains APR de liquidity mining, va permettre de diversifier l’offre de tokens décentralisés sur DeFiChain, et in fine, d’augmenter la valeur du projet DeFi.

PUBLICATION ORIGINALE SUR DEFICHAIN.FR

Catégories
Nouvelles

Fort Canning – Les informations importantes

Fort Canning Go-Live: 15. Novembre 2021

Fort Canning: Un aperçu

Le 15 novembre, la mise à jour tant attendue de Fort Canning a fait son entrée sur le Mainnet de DeFiChain.

Les fonctionnalités suivantes ont été mises en place avec Fort Canning:

  • Oracles de prix (Oracles)
    Même si les oracles de prix étaient déjà possibles avant Fort Canning, ils trouvent pour la première fois une véritable application avec Fort Canning. Grâce aux oracles des prix, les prix actuels de divers actifs (actions, ETF, métaux précieux, bons de change FIAT, etc.) sont écrits nativement dans la blockchain de la DeFiChain. Ces prix sont ensuite utilisés pour la création et la vérification des prêts décentralisés. Sans les oracles des prix, il serait impossible de calculer les “valeurs” déposées en garantie des prêts.
  • Prêts/emprunts décentralisés (Loans)
    Avec Fort Canning, il sera possible de contracter des prêts qui seront garantis par des cryptomonnaies / tokens. Pour cela, les différents tokens (par ex. DFI, dBTC, dUSDC, dUSDT) doivent être placés dans un vault („coffre-fort“, un dépot de garanties) et ne peuvent plus être utilisés ou envoyés pour d’autres fonctions. Ensuite, la valeur de tous les tokens dans le vault peut être calculée et utilisée comme garantie pour un crédit. La somme flexible du crédit peut ensuite être payée en divers tokens. En remboursant la somme du prêt, on obtient finalement à nouveau l’accès aux tokens dans le vault. Pour l’instant, les prêts ne seront disponibles que dans le Mobile Wallet (iOS, Android).
  • D’actions décentralisées (Stock Tokens)
    Avec la mise à jour de Fort Canning, des tokens d’actions décentralisées (dTokens) seront également introduits sur DeFiChain. Les dTokens ne sont pas adossés à des actions réelles, mais sont générés et échangés de manière native via la blockchain. La création de nouvelles dTokens se fait exclusivement par l’utilisation de prêts. Pour cela, des tokens sont déposés en garantie et de nouvelles dTokens sont versées en tant que montant du prêt. Ensuite, ces actions peuvent être soit détenues, soit vendues, soit utilisées pour le liquidity mining (pools de liquidités du DEX). Pour les pools de liquidité, seuls les pools du modèle dToken <> DUSD sont négociés. L’utilisateur final a ainsi deux possibilités d’acheter des dTokens : 1. en contractant un prêt ou 2. en achetant les dTokens avec des DUSD via le DEX.
  • Echange simplifié sur le DEX (Composite Swap)
    Une autre nouvelle fonctionnalité pour le DeFiChain est le “Composite Swap”. Avec celui-ci, il devient enfin possible d’effectuer un échange de tokens directement sur plusieurs pools de liquidité. Cela permet par exemple un échange direct de dBTC vers dETH, sans devoir passer par DFI. Ce détour fastidieux est désormais effectué automatiquement en arrière-plan.
  • Améliorations techniques
    En plus des mises à jour du noyau décrites ci-dessus, Fort Canning apportera à nouveau de nombreuses améliorations techniques, notamment pour un fonctionnement plus simple et plus sûr des masternodes. Par exemple, il sera désormais possible de modifier l’adresse de l’opérateur d’un masternode après la création de ce dernier.

Le terme dUSD peut également être représenté par dDUSD ou DUSD et désigne la version tokenisée de la monnaie américaine. De plus amples détails sont disponibles dans les sections suivantes.

Que sont les prêts décentralisés (Loans)?

Comme nous l’avons déjà décrit dans l’aperçu, les prêts décentralisés consistent à créer de nouveaux tokens pour lesquels d’autres tokens ont été préalablement déposés en garantie. Le dépôt de collatéral s’effectue par le déplacement de certains tokens (au début uniquement DFI, dBTC, dUSDC et dUSDT) dans un vault virtuel. Pour chaque vault, il est possible de calculer la valeur totale de toutes les garanties déposées en dollars américains à l’aide des oracles des prix (les prix actuels peuvent également être consultés ici : https://defiscan.live/prices).

Dès que les garanties ont été déposées dans le vault, le propriétaire du vault peut se faire verser une somme de prêt flexible. Le montant du prêt peut être versé en n’importe quel token (DFI, dUSD, dBTC ou tokens d’action „dTokens“). Le montant maximal du prêt ne représente qu’une fraction des garanties stockées et dépend du taux d’intérêt choisi. Le taux d’intérêt annuel choisi est calculé au prorata de la durée du prêt et est dû à la fin du prêt en même temps que le remboursement de la somme empruntée. Le taux d’intérêt du prêt, le montant du prêt ainsi que les garanties déposées peuvent être adaptés à tout moment de manière flexible.

Il existe deux options pour mettre fin à un prêt:

  1. Remboursement
    La première option est le remboursement intégral du montant du prêt. Pour cela, il faut “brûler” (burned) les mêmes tokens ainsi que le même nombre de tokens qui ont été créés auparavant pour le crédit. Ensuite, le propriétaire du vault peut à nouveau accéder aux tokens déposés qui ont servi de garantie pour le prêt.
  1. Vente aux enchères/liquidation (Auctions)
    La deuxième option est la vente aux enchères du prêt. Cela se produit lorsque les garanties déposées n’offrent plus assez de sécurité pour le prêt. Si, par exemple, 100 DFI ont été déposés à un prix de 2,50 USD par DFI (valeur totale : 250 USD) et qu’un montant de crédit de 120 USD a été versé (rapport crédit/garantie : 250/120 = 2,083), le crédit est initialement bien garanti (le rapport “prêt/garantie” nécessaire dépend du taux d’intérêt de prêt choisi).

    Mais si le prix de DFI tombe par exemple à 1 USD, la valeur de toutes les garanties déposées (dans cet exemple 100 DFI) n’est plus que de 100 USD et donc inférieure au montant du prêt versé. Comme le prêt n’est plus suffisamment garanti, il est liquidé en le mettant aux enchères auprès de tous les autres utilisateurs de DeFiChain. Le plus offrant devient alors propriétaire du vault et peut en retirer les actifs. L’emprunteur et ancien propriétaire du vault perd ce dernier et donc l’accès aux garanties qu’il a versées. Au lieu de cela, il conserve la somme de prêt versée sous forme de dToken ainsi que les dTokens éventuellement offerts en plus dans la vente aux enchères, moins 5% de frais.

    Pour illustrer ce point, nous avons supposé que la valeur des garanties était inférieure à celle du montant du prêt. Dans la réalité, les prêts sont mis aux enchères au plus tard lorsqu’ils tombent en dessous d’une garantie de 150 % du montant du prêt. Cette limite de garantie (ici de 150%) dépend du taux d’intérêt du prêt choisi. Plus le taux d’intérêt est bas, plus la garantie minimale est élevée.

La création de prêts permet entre autres de réaliser des positions courtes (miser sur une baisse des prix plutôt que sur une hausse) ainsi que des opération à effet de levier.

Déroulement d’un pret:

  1. Création d’un nouveau vault, y compris le choix du taux d’intérêt du prêt (appelé modèle de prêt).
  2. Déplacement de tokens (DFI, dBTC, dUSDC, dUSDT) dans le Vault en tant que garantie.
  3. Emprunt par la création de nouveaux tokens (tous les tokens, y compris DFI, dUSD et tokens d’actions)
  4. Fermeture du prêt
    1. Remboursement
    2. Vente aux enchères / liquidation
  5. Retrait des tokens utilisés comme garantie
  6. Suppression du vault

Que sont les actions décentralisées (Stock Token)?

Comme nous l’avons déjà mentionné dans l’aperçu, les tokens d’actions décentralisés (dTokens) font également leur apparition sur la DeFiChain avec mise à jour de Fort Canning. Les dTokens ne sont pas adossés à des actions réelles, mais sont créés et échangés de manière native via la blockchain. La création de nouvelles actions se fait au moyen de prêts basés sur des oracles de prix, comme expliqué ci-dessus. Cela signifie qu’aucune action réelle n’est déposée pour les jetons d’action négociés sur la DeFiChain. La garantie des dTokens se fait exclusivement par le biais d’autres tokens/crypto-monnaies sur le DeFiChain. Cela présente l’énorme avantage que les dTokens ne sont considérées que comme des tokens et ne doivent pas être considérées comme des actions.

Cela permet de contourner certaines réglementations, de bénéficier d’un traitement fiscal différent et pourrait devenir un élément central de l’écosystème DeFi à l’avenir. En Allemagne, il serait actuellement possible (en 2021) de conserver un dToken au-delà d’un an, ce qui permettrait de vendre les dTokens en franchise d’impôt après la période de conservation. D’un autre côté, l’investisseur n’a bien sûr pas de droit de vote ni d’accès aux dividendes, puisqu’il ne possède pas d’action réelle. En outre, les dTokens comportent toujours le risque que le prix des dTokens ne reflète pas toujours le prix des actions réelles sur les places boursières, par exemple sur le DeFiChain.

Les dTokens peuvent être obtenues de deux manières:

  1. Création de nouveaux dTokens via un crédit
    Comme décrit ci-dessus, les prêts peuvent être payés en n’importe quel token, y compris en tokens d’actions.
  1. Achat de dTokens via l’échange décentralisée (DEX)
    Tous les dTokens auront leur propre pool de liquidités avec le DUSD comme monnaie d’échange. Chaque utilisateur peut donc acheter un dToken via le DEX.

La création et l’achat de dTokens sont possibles même en petites fractions.

Pour pouvoir utiliser les pools de liquidités du DEX, de nombreux utilisateurs doivent naturellement mettre leurs liquidités (sous forme de dTokens et de DUSD) à disposition. En contrepartie – comme pour les pools existants, par ex. DFI-BTC – des récompenses élevées (appelées Block-Rewards) seront accordées aux fournisseurs de liquidités. Dans les premières semaines et les premiers mois, on s’attend à des rendements très élevés pour les fournisseurs de liquidités.

Quel portefeuille reçoit quelles fonctions ?

Actuellement, tous les types de portefeuilles ne supportent pas encore toutes les fonctions qui seront introduites avec Fort Canning. Tu trouveras un aperçu de la disponibilité des fonctions dans le tableau suivant:

Wallet

Kredite -
Erstellen / Schließen

Kredite - 
Auktionen

Aktien Token -
Kaufen / Verkaufen

Aktien Token -
Liquidity Mining

Desktop Wallet

Kommandozeile (DeFiCain CLI)

Mobile Wallet (iOS, Android)

(End of Dec 21)

Saiive.live Mobile Wallet
(iOS, Android)